maladies respiratoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

maladies respiratoire

Message par Makninebladi le Mer 25 Sep - 7:54


Liste :

Acariose respiratoire , aérosaculite , angine , aspergillose , asthme ,bronchite , broncho-pneumonie , candidose , catarrhe , congestion pulmonaire , coryza , coup de froid , enrouement , laryngite , muguet , mycoplasmose , mycose , pneumonie , pseudomonose , pseudo-tuberculose , refoidissemnt , rhume , sinusite infra orbitale , toux , trachéite , tubrculose .

Acariose respiratoire. Un petit acarien de 0,5 mm dans la trachée provoque respiration difficile, sifflements, claquements du bec. Séances d'aérosols. ,carbaryl mélangé aux graines



Aérosacculite.

C'est l'inflammation des sacs aériens. L’appareil respiratoire des oiseaux représente 20 % du volume du corps; il comprend douze sacs aériens volumineux (se prolongeant dans les os creux) qui risquent, à la suite d'infections, de se remplir de dépôts purulents, souvent caséeux et épais, impossibles à évacuer. Dans l'aspergillose, il peut y avoir des granulomes couleur mastic ou des feutrages mycéniens (mycétomes). Il se produit parfois une invasion par des acariens semblables à ceux de la trachée.

Angine.
Difficulté à avaler et inflammation de la cavité buccale. Attention à la trichornonose ; chez les perroquets, penser au muguet (voir ce mot) et également à l'hypovitaminose A.

Aspergillose.
Elle est provoquée par des champignons microscopiques (aspergilles) localisés dans les sacs aériens et les pou- mons ; l'affection est transmise par les graines (passer ces dernières au four à micro-ondes pendant trois minutes, à puissance moyenne). Elle se traduit par un essoufflement et une difficulté respiratoire caractéristique. Consulter un vétérinaire pour des injections (Daktarin, comprimés de Fluocytosine, nébulisations). Maladie très grave et souvent mortelle chez les perroquets et les mainates ils présentent des dépôts jaunâtres épais ou des revêtements feutrés verdâtres, dans la trachée ou dans les sacs aériens.

Asthme.
Ce terme désigne un ensemble de symptômes se traduisant par une respiration bruyante et par des râles . l'oiseau « manque d'air » (le système pulmonaire ne s'oxygène plus). Si les symptômes sont importants, conduire d'urgence l'oiseau chez le vétérinaire pour aérosols à l'oxygène et aux antibiotiques.

Bronchite.
L’oiseau est triste et abattu, il respire difficilement et garde le bec entrouvert, il halète. Peut être causée par des mycoplasmes (PPLO). S'il y a aggravation, faire effectuer des aérosols à l'oxygène par le vétérinaire. Ces symptômes doivent faire également penser à l'aspergillose.

Broncho-pneumonie (voir Bronchite).

Candidose (voir Muguet).

Catarrhe (voir Coryza).

Congestion pulmonaire (voir Bronchite).

Coryza contagieux.
L’oiseau éternue et présente un écoulement nasal plus ou moins purulent au niveau des narines; son appétit diminue. Il peut s'agir d'aspergillose, de mycopiasrnose, d'affections dues à des Klebsiella ou à des Pseudomonas, etc. D'autres oiseaux risquent d'être contaminés par le malade. Administrer des gouttes dans chaque narine; emmener l'oiseau chez le vétérinaire pour des séances d'aérosols.

Coup de froid (voir Bronchite).

Enrouement (voir Bronchite).

Laryngite (voir Bronchite).

Muguet (ou Candidose).
L’agent pathogène est une levure (Candida albicans). Cette affection de la bouche et de la gorge, qui se rencontre surtout chez les perroquets, peut être mortelle. La langue et la cavité buccale sont couvertes d'un enduit blanchâtre -, l'animal ne peut plus s'alimenter, il maigrit dangereusement. Contacter un vétérinaire, qui prescrira de la Nystatine.

Mycoplasmose.

Elle est provoquée par les PPLO, et peut se traduire par des éternuements, des écoulements oculaires et une respiration bruyante avec petits râles brefs et sifflants (bruit d'une feuille de papier que l'on froisse). Le Tylan permet de guérir aisément cette maladie.

Mycose (voir Muguet et Aspergillose).

Pneumonie (voir Bronchite).

Pseudomonose.
Elle est due à la prolifération du redoutable bacille pyocyanique (ou « pourriture bleue des hôpitaux »). Les sinus se remplissent d'un pus pouvant être odorant et verdâtre, et la diarrhée est fréquente.

Pseudo-tuberculose.
Cette maladie, dont l'agent pathogène est un bacille (Yersinia pseudotuberculosis), entraîne une mortalité élevée; elle peut terrasser un oiseau en deux heures. Elle est transmise par les souris, les rats ou les oiseaux sauvages. Elle est caractérisée par l'apparition de nodules blanchâtres très nombreux, de 1 à 3 millimètres de diamètre, qui criblent la rate et le foie de l'oiseau atteint. Traitement . MCH dans la boisson.

Refroidissement (voir Coup de froid).

Rhume (voir Coryza).

Sinusite infra orbitale du perroquet.
Certains perroquets éternuent et présentent un jetage (écoulement nasal anormal) muco purulent au niveau des narines. En cas d'abcès volumineux, le vétérinaire excisera ou injectera des antibiotiques dans les sinus, derrière le bec, et fera au malade des séances prolongées d'aérosols et de nébulisations.

Toux, Trachéite (voir Bronchite).

Tuberculose.
Cette maladie peut être mortelle, mais on la rencontre rarement; de plus, le bacille tuberculeux aviaire ne peut se développer sur l'homme.l’amaigrissement et la diarrhée en sont les signes avant-coureurs. Elle atteint parfois les perroquets, mais est plus fréquente chez d'autres espèces (paons, faisans). Traitement : Emtryl vétérinaire.
avatar
Makninebladi
Modérateur
Modérateur

Messages : 1397
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 98
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum