le chardonneret de sébérie A). A l'état sauvage, chardonneret de Sibérie se reproduit à partir des mois d' avril à juillet dans les régions de Tomsk, de l'Altaï , dans la région de Penza le long de la rivière Inia mais également au Kazakhstan à Semipalati

Aller en bas

le chardonneret de sébérie A). A l'état sauvage, chardonneret de Sibérie se reproduit à partir des mois d' avril à juillet dans les régions de Tomsk, de l'Altaï , dans la région de Penza le long de la rivière Inia mais également au Kazakhstan à Semipalati

Message par Makninebladi le Ven 10 Aoû - 19:33


A). A l'état sauvage, chardonneret de Sibérie se reproduit à
partir des mois d' avril à juillet dans les régions de Tomsk, de
l'Altaï , dans la région de Penza le long de la rivière Inia mais
également au Kazakhstan à Semipalatinskaya. Quand les oiseaux sont aptes
à se reproduire le trait noir sur le bec disparaît et celui ci devient
rose. Le nid est construit en hauteur entre 4 mètres et 6 mètres d'un
arbre ( marronnier, arbres fruitiers, pins, etc...) Il peut être aussi
camouflé à mis hauteur dans le feuillage d'un roncier ou d'un buisson,
d'un arbuste à feuillage épais. Le nid est en forme de coupe d'un
diamètre extérieur de neuf centimètres et demi en moyenne et d'une
profondeur de cinq centimètres et demi. La confection du nid est
l'oeuvre de la femelle, c'est un véritable chef d'oeuvre.
Il est
fait d'herbe sèches, de lichens, de racines et de mousse pour sa partie
extérieure. Sa partie intérieure est tapissée de fines herbes, de poils
et de duvet végétal, et d'écorce de boulot. La ponte a lieu sept à huit
jours après la fécondation, la femelle pond le matin entre l'aube et
08h30 un seul oeuf.l'ensemble comprend quatre à cinq oeufs blancs
bleuâtres très pâles tachés de brun roux dans le gros bout. Ils sont
plus grands que ceux de la forme nominale ( dimensions moyennes : 18,8
mm X 13,3 mm. Le nombre de pontes est de deux à trois. La femelle couve
ses oeufs pendant treize jours à quatorze jours. Elle ne réchauffe plus
ces jeunes vers le 11 ème jour après la naissance. Les jeunes quittent
le nid vers le 15 ème jour. Les jeunes sont sevrés vers le 33 éme jour.
La femelle est nourrie par le mâle pendant la couvaison.

B). En
captivité, en France l'espèce et ses sous espèces sont protégées, donc
interdites. La seule détention étant autorisée aux personnes détenant le
certificat de capacité : donc pas d'information.

LA NOURRITURE

A
) - A l'état sauvage le chardonneret de Sibérie comme la forme nominale
se nourrit principalement de végétales, des graines de plusieurs
variétés d'herbacées, de composées, de graines de fleurs, pissenlit,
séneçon vulgaire, de chardon, de cardère, de tournesol, de graines de
colza. Les petits insectes rentrent dans sa consommation principalement
d'avril à juillet pendant la période de reproduction. Il descend
rarement à même le sol pour ce nourrir et est souvent aperçu à bonne
hauteur dans les arbres à prélever différentes semences et notamment
celle des bouleaux, frênes et des aulnes.

B ) - En captivité, en
France l'espèce et ses sous espèces sont protégées, donc interdites. La
seule détention étant autorisée aux personnes détenant le certificat de
capacité : donc pas d'information.

STATUT & CONSEILS :Le
Chardonneret de Siberie, cette sous espèce fait partie des espèces
indigènes protégées en France, son prélèvement dans la nature est
interdite, toute transaction commerciale, ainsi que l'enlèvement ou la
destruction des oeufs et des nids mais également le transport, le
colportage et sa naturalisation par taxidermie sont interdits. Seule les
personnes détenant un certificat de capacité pour l'espèce et ses sous
espèces peuvent en détenir. Il en est de même pour ses hybrides. Car un
oiseau hybride relève du statut de ses parents qui relève du statut le
plus contraignant en l'occurrence de la forme sauvage. Cela s'applique
également aux hybrides issus de variétés mutantes. Exemple : Mâle canari
satiné X Femelle chardonneret mutée. Cf : Arrêté du 17 Avril 1981, (
Article 1er et Article 4 ). Code de l'Environnement, Article L 411
Protection des espèces indigènes.
Par contre les variétés mutantes
sont autorisées et libres de toute transaction commerciale. Il s'agit du
chardonneret brun , chardonneret agate, chardonneret pastel,
chardonneret isabelle, chardonneret satiné , chardonneret lutino,
chardonneret blanc aux yeux noir, chardonneret tête blanche "wit kop",
le chardonneret jaune et le chardonneret à gorge blanche dernierement .
Cf : Circulaire DNP/CFF N° 2004-04 du 12 octobre 2004 modifiant
l'instruction NP/94/6 du 28 octobre 1994 fixant la liste des espèces,
races et variétés domestiques.

LE BAGUAGE :

Pour les
personnes autorisées à détenir le chardonneret de Siberie. On bague les
jeunes entre le cinquième et le sixième jour après la naissance, de
préférence le soir. Les bagues utilisées sont du diamètre 2,7 mm mais
également 2,9 mm pour les sujets de grandes tailles. Vérifier les bagues
dés le lendemain, la mère ayant tendance à les enlever.
avatar
Makninebladi
Modérateur
Modérateur

Messages : 1397
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 99
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum