savoir plus sur le chardonneret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

savoir plus sur le chardonneret

Message par Makninebladi le Ven 14 Sep - 21:26

En savoir plus sur les chardonnerets


Le chardonneret est un oiseau très utile pour les agriculteurs- horticulteurs car il adore se nourrir de chenilles et autres insectes nuisibles à la culture ainsi que d’innombrables semences de plantes sauvages dont il empêche ainsi la propagation. Les chardonnerets aiment également errer dans les vergers pour se nourrir soit de bourgeons, de fruits et même des fleurs d’arbres avec une préférence marquée pour les fleurs de cerisiers.
Le chardonneret ( Fringilla carduelis ) bien connu des ornitophiles présente un plumage splendide et les deux sexes se ressemblent très fort, néanmoins je connais trois manières de les distinguer :
1- En examinant l’aile, on remarque dans huit cas sur dix en moyenne que le mâle a l’épaule noire, tandis que celle de la femelle est grise-brune. A mon avis, cette méthode est fiable à 80%.
2- Le masque rouge à la tète dépasse le plus souvent l’arrière des yeux chez les mâles et c’est rarement le cas chez les femelles la fiabilité de cette méthode est moins sure que (1) mais c’est un critère de distinction à ne pas négliger.
3- Lorsque l’on tient un chardonneret dans la main et que l’on souffle lentement et légèrement sur son poitrail, on y découvrira quelques discrets duvets jaune-or qui désignent le mâle avec, à mon sens, une certitude absolue car, jusqu’à ce jour, je n’ai encore jamais constaté cette caractéristique chez une femelle.
Cet oiseau intéressant se plait en grandes volières dans lesquelles il vit en bonne intelligence avec d’autres indigènes.

Pour réussir la reproduction, il est, d’une part, nécessaire que l’espace où le couple évolue soit assez vaste et clair avec quelques coins d’ombre afin de pouvoir éventuellement trouver un abris contre les rayons de soleil trop ardents et, d’autre part, créer une acclimatation parfaite en se rapprochant le mieux possible des conditions naturelles. Il est clair qu’une bonne connaissance du régime des chardonnerets à l’état sauvage est indispensable pour son application dans le but de mettre nos petits pensionnaires ailés dans les meilleures conditions possibles pour un élevage réussi. Il est facile de comprendre qu’un régime qui se compose seulement de graines sèches au printemps est très loin de valoir un repas offert par la nature à cette saison-là car les chardonnerets y trouvent une infinité de petites graines sur plantes, branches et tiges ainsi que diverses variétés d’insectes vivants.
L’éleveur devra donc fournir des nourritures cueillies sur tiges dont les semences contiennent toute la richesse des plantes (protéïnes-vitamines- graisses, …etc ) et également des insectes et vers de tous types ( N.B. Actuellement, on trouve dans le commerces d’excellents produits de substitution tels-que les vers de farine, les vers pinkies les vers buffalos et autres congelés.
Dans le cadre des graines, on peut également en trouver une grande diversité dans les graineteries mais, si l’on en a le temps, il est aussi fort agréable de moissonner des végétaux et ainsi récolter une foule de graines que le chardonneret appréciera, il suffit de se documenter dans des ouvrages spécialisés pour connaître les préférences alimentaires de nos fringillidés.
Au besoin, certains fruits tels-que pommes, poires cerises ou autres seront fort appréciables pour combler certains manques alimentaires.

voici une de mes femelles chardonneret en pleine couvaison :
avatar
Makninebladi
Modérateur
Modérateur

Messages : 1397
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 98
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum