panachure 2

Aller en bas

panachure 2

Message par Makninebladi le Sam 30 Mar - 8:49

panachure 2
Une plume blanche est donc une plume qui n'a reçu ni mélanines (noir
ou brun), ni caroténoïdes (lipochrome jaune ou rouge), c'est comme une
feuille blanche sur laquelle on n'a pas écrit avec un stylo.

Enfin, dans beaucoup d'articles que l'on peut lire sur internet ou
dans la littérature, on désigne les oiseaux sauvages ayant des zones
amélaniques dans le plumage par le terme d' "albinos partiels".
En effet, dans la nature on peut observer des moineaux, des mésanges,
étourneaux, merles... avec des dépigmentations localisées. Ces oiseaux
sont par définition des panachés, et ne sont pas à confondre avec le
vrai albinos dont l'origine est une mutation génétique
récessive et dont l'aspect ne présente AUCUNE mélanine visible, car
incapable de la synthétiser. A vous de voir si ce terme est adapté ou
non et pourquoi.. ça c'est un autre débat...

Origine des panachures


Beaucoup d'oiseaux ayant des panachures présentent en fait ce qu'on appelle "des aberrations du plumage non héréditaires".
Cela est très souvent dû à des troubles endocriniens, un déséquilibre
dans les hormones qui interviennent dans le processus très complexe de
la coloration des plumes, notamment dans les réactions biochimiques qui
permettent la migration des mélanines de la peau vers les plumes, lors
de la mue par exemple. Les maladies, le stress, la mue dite "barbare"
ainsi que l'alimentation, peuvent aussi favoriser l'apparition de ces
panachures.

Par conséquent, il n'est pas rare de rencontrer avec ces oiseaux des difficultés pour la reproduction, le chant, la mue.. etc.

Ce qu'il faut retenir dans ce cas, c'est que ces aberrations ne sont
pas transmissibles à la descendance, elles peuvent apparaître
spontanément lors de la mue, évoluer ou au contraire disparaître au fil
du temps.

Les panachures peuvent aussi être d'origine génétique (mutation(s)),
et dans ce cas elle seront transmissibles suivant les lois de
l'hérédité.

Pour distinguer une aberration du plumage non héréditaire d'une
panachure d'origine génétique, une reproduction du sujet sur plusieurs
générations est nécessaire. De plus, une panachure d'origine génétique
est visible dès la naissance, contrairement aux aberrations qui
surviennent très souvent lors de la mue.

Bref rappel sur la transmission de la panachure chez le canari


la panachure chez le canari domestique obéit à un mécanisme assez complexe, dicté par plusieurs gènes (réf. Maurice POMARÈDE "La science des beaux oiseaux" et "Précis de canariculture").

En accouplant un canari mélanique et un lipochrome, on obtient des
panachés à divers degrés. En accouplant des panachés entre eux, ou avec
des canaris mélaniques, on observe un comportement imprévisible dans la
transmission de celle-ci; elle peut apparaître (la panachure) dans la
génération suivante et/ou sauter d'autres générations... puis
réapparaître quelques générations plutard aux mêmes endroits ou à des
endroits différents.

Ce comportement reste donc imprévisible et très difficile, voir
impossible à prévoir car les gènes qui y sont responsable ne sont pas
bien connus.

La panachure chez le chardonneret élégant


On rencontre divers degrés ou aspects de panachures chez cette espèce, on observe par exemple :


  • Le chardonneret ayant une minuscule bavette ou une ligne très fine et irrégulière sous le menton;
  • Le chardonneret ayant une bavette blanche plus importante qui va de
    la mandibule inférieure, en s'allongeant en forme de trapèze, jusqu'à la
    gorge;
  • Le chardonneret ayant une bavette blanche encore plus importante qui
    va de la mandibule inférieure, s'allonge (parfois en traversant les
    joues sur les côtés) jusqu'à la gorge ou la poitrine, accompagnée d'un
    collier blanc autour du cou et parfois aussi avec quelques pennes ou
    ongles blancs;
  • Le chardonneret entièrement blanc aux yeux noirs (chardonneret dit lipochrome).

Comparé au canari domestique, le chardonneret élégant semble très
souvent marquer la panachure, en premier lieu, au niveau du menton.

Vous pouvez voir ci-dessous quelques différents aspects ou "phénotypes"
de panachés, allant de la petite ligne bien discrète sous le bec
jusqu'à l'oiseau totalement blanc aux yeux noirs. La transmission de ces
panachures n'est totalement pas connu pour tous ces sujets, ou est en
cours d'étude, ces illustrations sont là uniquement pour voir les
différents aspects et répartitions de quelques dépigmentations :

avatar
Makninebladi
Modérateur
Modérateur

Messages : 1397
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 99
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum