les fonds de cage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les fonds de cage

Message par Makninebladi le Jeu 20 Sep - 6:48

Les fonds de cages, il en existe beaucoup de sortes, mais qu’en penser ? Que ce soit au fond de nos volières ou de nos cages, il est essentiel de disposer d’un fond de cage le meilleur possible. Mais que demande-t-on à un fond de cage ?

Qu’il soit le plus absorbant possible afin d’éviter une prolifération des microbes, qu’il ne vole pas partout dans le local, qu’il ne soit pas poussiéreux afin d’éviter les problèmes respiratoires, qu’il ne bloque pas les tiroirs, qu’il ne soit pas salissant pour le plumage de l’oiseau, qu’il ne soit pas trop lourd (transport), qu’il ne pose pas de problèmes au niveau de la mise à la décharge, qu’il soit bon marché, qu’il ne soit pas nocif pour nos oiseaux, qu’il absorbe les odeurs.


En fait comme toujours on demande au fond de cage de nous donner le maximum pour le minimum ! Comme vous pouvez le constater l’éleveur est exigeant et il a raison de l’être . Anciennement on utilisait le sable, il y a d’ailleurs encore beaucoup d’éleveurs qui l’utilisent actuellement. Le sable offre deux avantages : Le premier est qu’il est additionné de gravillons ou de coquilles d’huîtres ou de coquillages. Les oiseaux trouvent donc à leur disposition les éléments nécessaires à leur digestion. Le deuxième est qu’il est bon marché.
Malheureusement, le sable est peu absorbant et doit donc être remplacé souvent. Un gros désavantage du sable est que celui-ci, s’il n’est pas renouvelé continuellement, constitue un véritable nid pour les bactéries et les microbes en tout genre. Et ne parlons pas ici du poids qui pose problème à de nombreux éleveurs étant donné les maux de dos parfois rencontrés par certains amateurs d’oiseaux.

Le sable, bien qu’employé couramment, ne constitue donc pas vraiment le type de fond de cage souhaité. Que faire donc ?

La quête du fond de cage idéal ne sera donc pas une chose facile. Il y a lieu, lors du choix du fond de cage, de distinguer deux types de cage.

Les cages à tiroirs dites « sur sol type A » où l’oiseau reste en contact avec le sol donc le fond de cage, et le type de cage dites «hors sol type B» cages qui offrent l’avantage d’empêcher l’oiseau de piétiner dans ses fientes.

Suivant qu’il s'agisse du type A ou type B, le choix du fond de cage sera évidement différent. Pourquoi ?

Pour le type A le fond de cage devra :

Ne contenir aucun produit nocif en ingestion pour l’oiseau. Ne pas être poussiéreux. Ne pas être trop léger.

Pour le type B, étant donné la sécurité offerte par la séparation entre le sol et l’oiseau, l’éleveur aura devant lui un choix nettement plus étendu. Sa préoccupation principale sera le pouvoir d’absorption du fond de cage. Viendront ensuite d’autres considération telles le poids, le prix, ….. Avant de commencer à développer cet article, il faut avant tout éviter tout type de litière ou fond de cage présentant des propriétés odorantes: cèdre, pin,… certaines litières parfumées artificiellement sont à déconseiller. Si celles-ci semblent agréable pour l’amateur, il en va nettement moins pour l’oiseau. Il faut savoir que certaines odeurs peuvent être très nocives pour les poumons. La difficulté de trouver un type de litière adéquat pour nos oiseaux nous amène naturellement à explorer la panoplie des fonds de cages des rongeurs. Ainsi donc depuis plusieurs années déjà, de nombreux amateurs ont remplacé le sable par des types de litière moins conventionnelles telles les litières pour chats ou hamsters. Voyons par type de litières les avantages et les inconvénients. En tenant compte évidement du type de cage dont nous disposons.







PoidsAbsorbtionRisques sanitairesPrixRisque respiratoireévacuation
Sablepas bonpas bonmoyentrès bonbonpas bon
Argile classiquePas bonpassabletype BBonbonpassable
Papier journauxbonpas bonméfiance (encre)bonmoyenbon
mais concassépassablepas bonrisque spores fongiquespas bonbon si secpassable
litière aglomérantepassable très bontype Bbonbonpassable
tissu coton changé une fois semainetrès bontrès bontrès bontrès bontrès bonréutilisable
pulpe de papierpassable bon type Bbonbonpassable
Eclats de hêtrepassable correctbonpassable bon bon
Granulés anti-coccidiosepassable très bontype A pas observé type B bonmoyenpassablepas bon
carton alvéolé semi-rigidetrès bon bonbonbonbonbon
copeaux de bois très bon moyentype A risque de spores Type B correcttrès bon risque de problèmes hépatiquesbon
granulés d'herbacéesbon bon pas observébon pas observébon
gel de silicemoyen très bonen étude correctbon moyen
pellets de chauffagepas bon très bonpas observé type B par sécuritébon pas observébon
paillebon pas bonbontrès bonpas bonbon
litière à base de pactinemoyenbon type Bmoyenpas observébon
litière de chanvremoyen moyenpas observémoyenbon bon






Reprenons progressivement les différents types de litière proposés avec quelques explications supplémentaires.

Le sable, peu absorbant et très lourd présente souvent plus de défauts que de qualités. Il n’est pas réellement le fond de cage idéal.

L’argile classique est de plus en plus utilisé par les éleveurs mais il n’y a pas d’études quant à l’impact de l’ingestion continuelle de cet argile par les oiseaux ; il est donc plus prudent d’utiliser ce type de litière dans les cages de type B.

Le papier journal est, de par sa nature, facilement adaptable mais s’il peut convenir dans les cages de type B, il est hasardeux de l’utiliser au contact des oiseaux. L’encre étant toxique pour ceux-ci. Le papier journal présente une faible capacité d’absorption et l’apparition de moisissures pendant les période plus humides n’est pas de nature à rassurer l’amateur. Il est également bien connu que l’apparition de moisissures dans l’environnement direct de l’oiseau est très néfaste pour celui-ci Le mais concassé est utilisé depuis plusieurs années mais coûte relativement cher. Si celui-ci est apprécié de certains éleveurs, il est déconseillé par d’autres car il est sujet au pourrissement. De plus, le pouvoir absorbant est très faible. Il ne constitue pas le fond de cage rêvé.

La litière agglomérante cette litière est très intéressante pour les cage de type B mais totalement à déconseiller aux cages de type A. Si l’oiseau ingère le grain, celui-ci gonflera et causera de graves problèmes de santé.

Le tissu: changé, deux à trois fois par semaine, le tissu offre l’avantage de ne pas être couteux sauf à l’achat (en brocante ). L’avantage est qu’il est récupérable à souhait. Utilisé plus au USA qu’en Europe. À conseiller dans les cages de type B.

Les pulpes de papier: cette litière n’est pas à conseiller aux cages de type A.

Les éclats de hêtre quant à eux, sont moins volatiles que les copeaux, ils conviennent plus aux volières. Ils doivent être répandus en couche suffisamment épaisse et doivent être retournés de temps en temps. Ils présentent l’avantage d’être plus lourd que les copeaux et ne sont pas poussiéreux. Ils ne sont pas des plus absorbants et le prix reste élevé.

Les granulés anti-coccidiose: apparemment la dénomination anti-coccidiose sert uniquement à rassurer l’amateur, en effet l’appellation anti-coccidiose ne veut rien dire en soit vu que n’importe quel fond de cage présentant un pouvoir absorbant suffisant peut être appelé comme cela. On peut comparer ce type de granulés à l’argile des litière pour chat. Il n’est pas prouvé que l’ingestion de ce type de litière n’a pas de conséquences néfastes pour l’oiseau.

Les copeaux de bois posent quelques problèmes outre le soupçon de favoriser l’apparition d’acariens, ceux-ci sont tenus responsables de problèmes hépatiques chez les lapins, cobayes,… Les phénols présent parfois dans ce type de litière peuvent occasionner de graves perturbations au niveau du foie. Il semble que ce n’est pas l’ingestion de ce matériau qui en soit la cause mais bien l’inhalation des émanations de phénols. L’utilisation de ce type de fond de cages nécessite un espace plus volumineux qu’une cage fermée afin de minimiser les risques d’inhalation.

Les granulés d’herbacées: cette litière absorbe bien et n’est pas excessivement chère mais reste humide assez longtemps.

Les pellets, la grande mode du chauffage aux pellets nous a fait découvrir ce matériau. Il est très absorbant. Faites l’expérience et placez un pellet dans une même quantité d’eau. Celui-ci double de volume. Son prix est très abordable +/- 4 euro pour 15 kilo. L’impossibilité de pouvoir réellement contrôler le contenu du produit entraîne une certaine prudence au niveau du contact direct avec l’oiseau. Un matériau intéressant à utiliser dans les cages de type B.

Le gel de silice: en expérimentation: Le gel de silice est un polymère d'acide silicique Si(OH)4 préparé à partir de silicate de sodium. Le gel de silice est principalement utilisé comme phase stationnaire pour la chromatographie. Il peut également être utilisé comme desséchant, comme réactif ou comme support pour des réactifs. A utiliser dans les cages de type B uniquement.

La paille, assez rudimentaire mais très bon marché, matériau naturel pas vraiment adapté pour nos oiseaux. Litière à base de pectine, gélifiant contenu dans de nombreux végétaux pouvant causer, notamment chez les lapins des troubles hépatiques. A utiliser uniquement pour les cages de type B.

La litière de chanvre. Assez connue, elle filtre les matières liquides et reste sèche en surface, relativement chère celle-ci se présente sous forme de copeaux. Son aspect plus lourd que les copeaux traditionnels en font un matériau qui vole moins.

Le carton alvéolé: De plus en plus utilisé en canariculture par les éleveurs possédant de nombreuses cages. Le carton offre de nombreux avantages à condition d’être changé régulièrement. Dans notre tableau, il possède bonnes notes car il est léger, pas cher ( +/- 0.10 euro pièce) ne provoque pas de poussière, maintient le fond du tiroir propre lors du changement, est facilement détruit.

Comme vous pouvez le constater le matériau idéal n’existe pas, à chacun à faire des essais et à utiliser le fond de cages en rapport avec son matériel. Il est certain que les détenteurs de cage de type B partent avec un avantage évident car l’absorption de matières toxiques ne pose pas de problème et l’attention de l’éleveur peut donc se concentrer sur d’autres aspect tels le prix , le poids,… Un critère à tenir en compte est la durée de vie d’une litière. Il est certain que si l’éleveur possède des cages avec mangeoires extérieures empêchant les restes de nourriture de stagner dans la cage, le fond de cage utilisé pourra rester plus longtemps en place sans souci de pourrissement d’aliments. Encore un critère à prendre en considération.

Dans le tableau ci-dessus, quelques produits se distinguent mais pas réellement une excellente solution. Certains trouveront l’idée du tissu saugrenue mais si l’amateur possède une bonne machine à laver, cette solution peut sembler très bonne. Attention toutefois aux produits de lessive qui peuvent également contenir certains produit non appropriés à l’oiseau. Une expérience intéressante également consiste à allier deux types de fond de cages afin de rendre plus efficace celui-ci par association à un autre compensant de ce fait les lacunes de l’un et l’autre. L’utilisation du « poultry » semble avoir un effet bénéfique sur la litière. Ce produit empêche, ou du moins freine beaucoup, le pourrissement et l’apparition de moisissures dans les litières. L'utilisation de cette composition a, de ce fait comme résultat, de réduire les effets négatifs de la coccidiose chez la volaille. Le poultry est donc destiné à être incorporé dans la litière pour volaille et, son action, sera basée sur la réduction de la sporulation des oocystes dans la litière et permettre de supprimer pratiquement la réinfection pathogène de la volaille.

Une solution acceptable semble être le fond cartonné à remplacer régulièrement en combinaison avec le poultry placé entre le tiroir et le carton, donc pas en contact avec l’oiseau. Comme vous pouvez le constater le choix d’une litière s’apparente à un véritable parcours du combattant et, du choix de type de cages utilisé dépendra le choix du bon fond de cage. Mais dans tous les cas n’oublions jamais un élément essentiel : laisser à disposition des oiseaux en permanence un gritt de qualité
avatar
Makninebladi
Modérateur
Modérateur

Messages : 1397
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 98
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum